Comment arrive-t’on à vivre sa vie pleinement?


La première action que je pose est de porter un intérêt, quotidiennement, à mon bien-être vibratoire.  Hein?  Je vous entends vous demander ce que je suis entrain de vous raconter😊.  Nous sommes des êtres composés d’énergie, physique, mental, émotionnel et spirituel.  Chacun de ces niveaux, que je viens d’énuméré,  à une fréquence de vibration, soit haute, soit basse. Il est important de prendre conscience de notre taux vibratoire du moment pour savoir où l’on se situe pour ensuite travailler à augmenter notre vibration en misant sur une émotion à la fois.  L’énergie attire l’énergie, c’est tout simplement ça l’affaire.  Plus on dégage de l’énergie, plus on en recevra.  N’est-ce pas simple et merveilleux?  Alors comment pouvons nous attirer de l’énergie? L’amour, la sérénité et la joie sont au top de l’échelle vibratoire quand à la tristesse, le pessimiste et la peur sont au plus bas.  Alors jouons, aimons et soyons en paix et éloignons de nous les moments de tristesse, de négatif et ayons plutôt la foi en nous.  C’est ça la recette😉

Tu auras davantage d’énergie, jusqu’à ce que tu aies l’opportunité de diminuer tes émotions négatives, nous investissons une grande quantité d’énergie à contrôler ce que nous ressentons. En outre, t’investir dans la peur, la colère et le chagrin à n’importe quel degré est fatigant. Avoir des ressentiments de ton passé est épuisant. Tenter de contrôler le futur afin que le passé ne se reproduise pas t’exténue. Au moment où tu cesseras de t’investir dans un comportement de réactions, tu expérimenteras une nouvelle vitalité en croissance.

Maintenant, ton corps. Il n’y a personne qui peut te dire ce qui est attendu nécessairement de toi. Toutefois, ton corps peut le faire si tu l’écoutes, il connaît la différence entre forcer les choses: tu te sens lourd ou lui permettre de se déployer naturellement: tu te sens donc léger. Ne force rien ! Si tu t’arrêtes et tu fais une pause, tu apprends à écouter les signes que ton corps t’envoie, il te parle et te donne des réponses. Pendant que tu évolues dans le processus de vouloir vivre pleinement ta vie, ne pense pas à t’engager dans des choses extérieures, ça va t’éloigner de la perception directe de tes ressentis, tes émotions à l’intérieur.

Avoir un regard intérieur égale la bienveillance et l’amour envers SOI.

Ce qui m’amène à te parler qu’il important, afin de maintenir un bon équilibre dans ta vie, pratiquer le non-jugement envers soi et envers les autres. En gros, ne t’inquiètes pas trop de ce que les autres pensent de toi. Une phrase que j’aime bien me répéter quand je me soucies de ce que les autres pensent: « les autres ne pensent pas à toi, ils sont trop occupés à penser à ce que tu pourrais penser d’eux ». Ça me fait sourire tout le temps et à chaque fois, je lâche-prise sur le jugement des autres. De plus, il est bon et utile d’apprendre à s’observer, sans jugement, sans être trop dur avec soi. Seulement prendre une position de témoin afin de s’observer. Tout ce qu’il faut, c’est de donner le meilleur de toi-même. Cela fait et ensuite, tout ce qui compte, c’est de te faire plaisir.

Se choisir veut dire que chaque instant est une occasion de vivre librement. Dès que tu constates que ton esprit est agité, qu’il n’est plus dans le moment présent, qu’il a tendance à ruminer le passé ou à s’inquiéter de l’avenir, arrêtes toi et respires. C’est ça se choisir aussi, c’est de s’arrêter, de respirer et de se poser des questions: Que se passe-t-il en ce moment? Quelle est la nature de mes pensées? Qu’est ce que je ressens à l’intérieur de moi? Toutes ces questions sont assez puissantes pour te ramener au moment présent. Ne pas penser à ce qui s’est passé hier ou ce qui arrivera demain. Vivre aujourd’hui, là, maintenant ! Il peut arriver que tu ressentes le besoin de faire le ménage dans ta tête, pour cela, tu dois absolument apprendre à ne rien faire. Savais-tu que c’est tout un art ne rien faire ! Aller marcher dehors et observer simplement la nature; ÊTRE. Tu es la personne la plus importante, celle qui doit s’aimer et s’apprécier à sa juste valeur. Se faire confiance d’abord et ensuite faire confiance et aimer les autres tels qu’ils sont. Se choisir, c’est la liberté de choisir ce que je veux faire pour prendre soin de moi.

« Se rappeler que tu es tout à fait unique. Nous le sommes tous » – Magaret Mead –

Tu te rends compte que tu es pessimiste? Pourquoi ne pas considérer cet état d’esprit négatif temporaire, de ce que tu vis présentement, comme une étape où tu pourras t’en servir pour évoluer et grandir? Si ta tentative ne produit pas le résultat que tu souhaite, au lieu de le considérer comme un échec, vois le comme un indice qui mène au succès. Une manière de penser positif. Lorsque tu te sens malheureux, continues de rester sensible à la beauté du monde, les oiseaux qui volent, les feuilles dans les arbres, un enfant qui rit, un bébé qui pleure, … Même si cela ne te soulage pas, mêne si cela ne t’aide pas tout de suite, à un moment, tout basculera et cela te sauvera. C’est ce qu’on appelle le lâcher-prise.

As-tu déjà eu l’impression que l’Univers entier s’acharnait sur toi? Tu es coincé dans le trafic depuis 1 heure, tu échappes ton café sur ta nouvelle robe, tu te chicanes avec un collègue, …Tu te sens rejeté. Tu estimes ne jamais goûter à la joie et à la paix que tu désires obtenir. Le pire, tu sens que tu mérites ce qui t’arrive, comme si c’était ton lot dans la vie de souffrir. Tu ne voies plus les opportunités qui s’offrent à toi. Et si tu pouvais changer tout ça et mettre fin à tes souffrances? Tu peux te dégager de l’emprise du négatif en acceptant simplement la personne telle que tu es et en cherchant tes propres solutions que tu rencontres. Afin de t’aider, voici quelques suggestions à retrouver ton pouvoir de décision:

  • sois cohérent dans tes actions et poses des questions afin d’énoncer clairement ce que tu veux: Comment prendre soin de moi aujourd’hui et obtenir ce que je veux?
  • contribuer à aider les autres te remplira d’un sentiment de bienveillance donc te sentir utile et appréciée
  • Exercer le pouvoir de la gratitude en énumérant des raisons qui te font sentir reconnaissant
  • Énumérer tes forces va améliorer ta reconnaissance de SOI

Souvent, quand je me sens perdue, je récite à voix haute (ou dans ma tête, s’il y a du monde), Désolé, pardon, merci, je t’aime. Tu connais cette pratique Ho’oponopono? Je répète ces mots quelques fois et je m’efforce de les ressentir aussi. Je me concentre, je me calme, je me positionne ici dans l’instant présent , je demande guidance et je laisse couler ce qui doit être à travers moi. C’est une méthode de nettoyage énergétique, de te remettre au niveau et de te centrer avec ton SOI. Il faut croire, même dans le doute, que le bon côté des choses reste à portée de main. Il s’agit de croire que tu vis dans un Univers d’amour, de bonté et d’abondance et pas dans un monde mesquin et méchant. Il faut que ta foi soit plus forte que tes peurs.

Apprendre à être au plus profond de SOI. Nos émotions ne sont jamais absurdes et toujours pleines de sens. Mais souvent douloureuses et confuses. Que faire? Ni les fuir, ni leur obéir, mais les accueillir et les examiner dans l’espace apaisé de la pleine conscience. Si tu cultives les émotions dynamisantes suivantes au quotidien, tu éprouveras une vitalité que tu n’aurais jamais cru possible:

  • amour et affection
  • appréciation et gratitude
  • curiosité
  • enthousiasme et passion
  • détermination
  • assurance
  • joie et vitalité
  • contribution

En plus de cultiver ces émotions, j’ai un dernier point à te parler qui est d’essayer (juste un petit peu!!!) de minimiser les émotions négatives que tu ressens. N’oublies jamais, que tout sentiments que tu ressens, positifs ou négatifs, est fondé sur comment tu interprètes la situation des choses. Tout est dans la façon d’entrevoir comment sont les choses. Tu verras, si tu modifies ta perception des choses, ta réalité intérieure et bien ta réalité extérieure se transforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *